breaking news

Washing and Manufacturing International Company La Responsabilité Sociétale d’Entreprise: Une source d’Excellence!

juillet 18th, 2019 | by admin
Washing and Manufacturing International Company  La Responsabilité Sociétale d’Entreprise: Une source d’Excellence!
Economie
0

On ne devient pas un groupe d’entreprises citoyennes par hasard. La citoyenneté du groupe Washing and Manufacturing International Company, WIC MIC, est fondée sur une culture qui, dès le départ, a été le fruit de la volonté résolument humaniste de ses Dirigeants…une culture profondément enracinée qui trouve son expression dans ses finalités et ses valeurs.

Ce groupe du Textile/ Habillement, a obtenu d’excellents résultats en matière de Développement Durable. Il a divisé par dix sa consommation d’eau, par trois sa consommation de fuel et a réduit de près de la moitié ses émissions de gaz à effet de serre. Explications.

WIC MIC Group s’est implanté en Tunisie en 1989. A l’origine, c’était une entreprise familiale française opérant dans l’industrie du Délavage, qui a suivi ses clients en Tunisie.

A cette époque, ce pays était focalisé sur la sous-traitance ; sans pour autant que cela perdure.

En effet, en 2005, cette entreprise, implantée à la délégation de Ras Jebel ( Gouvernorat de Bizerte), a été incitée par ses clients à s’orienter vers le produit fini.

C’est ainsi que de nouvelles activités ont été greffées à celle du Délavage en rachetant et redynamisant des entreprises qui étaient à la dérive. C’était la voie choisie pour se développer à coup d’investissements successifs, pour avoir un groupe d’entreprises fédérées : 

– MIC : une plateforme de « sourcing », de design et de planification

– PIC, NBS et TPE opérant dans la confection, la broderie et la sérigraphie. 

– FIC, spécialisée dans le Dry Process en vue de pouvoir offrir des produits de plus en plus sophistiqués.

– WIC et Martelli Tunisia en charge du Délavage.

Aujourd’hui, WIC MIC est un groupe de sociétés à taille humaine, qui totalise 4400 personnes. Une osmose forte où la finance et l’industrie étaient intimement liées ; mais la stratégie était purement industrielle parce que l’argent ne faisait pas tout; il y avait d’abord les hommes, étant donné que l’investissement ne servait à rien s’il n’y avait pas des hommes et des femmes de qualité pour atteindre les objectifs escomptés.

« Dans notre politique de développement industriel et d’expansion commerciale, nos choix ne consistaient pas, uniquement, à avoir une politique de produit intégrative capable de satisfaire une demande qui évolue en fonction des besoins, des goûts et de la mode ; mais aussi à offrir un service de plus en plus large au client, de valoriser la proximité géographique de la Tunisie par rapport à l’Europe. Nous concluons de plus en plus de contrats avec des clients sur des délais de livraison très courts. C’est pour nous, l’un des atouts majeurs de la Tunisie dont il faut tirer amplement partie ; explique M. Eric Linczowski, un capitaine d’industrie, entreprenant, entrepreneur, simple et charismatique, Président du Groupe.

Les valeurs cardinales de WIC MIC Group se résument en une source d’Excellence pour le Groupe : La Responsabilité sociétale d’entreprise, RSE, connue dans les milieux anglo-saxons sous la dénomination « Corporate social responsability ».

Son intérêt pour le concept qu’est la RSE ne date pas d’aujourd’hui : Dès le départ, la maison mère a visé des clients prestigieux, des marques exigeantes sur tous les plans dont celui du respect strict et rigoureux du cadre légal en Tunisie et de sa législation sociale et environnementale.

Depuis son premier jour en Tunisie, cette entreprise a tenu à appliquer à la lettre les Conventions Collectives découlant du Droit du Travail dans le pays et a mis en place une station d’épuration de ses rejets hydriques industriels. Son Projet d’Entreprise a assumé l’articulation de façon synergique des finalités sociales, techniques et économiques et s’est efforcé d’optimiser au mieux les différentes ressources de l’entreprise pour assurer sa pérennité en impliquant au maximum les hommes et les femmes qui y travaillent quelles que soient leurs fonctions et leurs responsabilités.

Une politique sociale 

dynamique

WIC MIC Group s’est toujours efforcé de mettre en œuvre, à l’intérieur de ses filiales, une politique sociale dynamique fondée sur le respect de la personne, et le maintien d’un climat humain favorable. Il a réaffirmé sa volonté de figurer dans le peloton des groupes ayant défini une politique sociale d’avant-garde. Les indicateurs de son bilan social témoignent de cette volonté.

« Au- delà de ses préoccupations et de ses engagements envers ses partenaires : clients, fournisseurs et employés, notre Groupe a toujours pensé qu’il se devait d’assurer des responsabilités plus larges vis-à-vis de la communauté dans laquelle il évolue ; souligne le Président du Groupe.

– Mécénat éducatif : 

WIC MIC participe régulièrement à des opérations de rénovation et de réhabilitation d’écoles dans la région de Bizerte

– Aide humanitaire : 

Le Groupe apporte son soutien à un centre d’handicapés dans la Délégation de Ras Jebel : Financement de l’acquisition d’un bus, réhabilitation des locaux …

– Parrainage environnemental:

Dernièrement, le Groupe a participé à une opération écologique de lutte contre la désertification : plantation de 2200 arbres au Sud tunisien pour stopper l’avancée du désert.

« Cette politique de soutien par les actes au développement humain, social, économique et écologique de la Tunisie est un état d’esprit inculqué dans l’entreprise. Elle traduit la volonté de notre Groupe, qui produit et exporte à partir de ce beau pays, de participer aux préoccupations de la collectivité territoriale en s’engageant aux côtés de ceux qui animent sa vie éducative, sociale et scientifique » ; précise le Président du Groupe.

Une politique de Ressources

Humaines au service

 de l’Excellence

WIC MIC Group, soucieux du bon fonctionnement de sa stratégie industrielle, vise l’Excellence dans la qualité de ses produits et du service à la clientèle, l’efficacité et la rentabilité de ses opérations ainsi que l’épanouissement de ses employés. Pour atteindre ces objectifs, il a mis en œuvre une Politique de Ressources Humaines caractérisée par un fort degré de cohérence entre ses différents vecteurs : Les Formations mutualisées dans trois domaines : l’hygiène, la sécurité, l’environnement et le social.

Au niveau de l’hygiène et de la sécurité, il y a lieu de citer des domaines comme le risque des produits chimiques, les premiers secours, la manipulation des extincteurs. 

Une journée « sans tabac » a été organisée au sein de l’entreprise compte tenu des risques que représente le tabagisme. Des campagnes de dépistage de certains cancers ont eu lieu au sein de l’entreprise avec une prise en charge globale des cas les plus urgents.

Concernant la question environnementale qui n’apparaît plus comme une contrainte externe à laquelle l’entreprise doit s’adapter de façon plus ou moins réactive, mais surtout comme une norme interne de fonctionnement devant guider ses activités quotidiennes.

« La mise en œuvre et le contrôle systématique de principes de management visant à intégrer les préoccupations environnementales dans la politique du Groupe sont au centre du Système de Gestion environnementale mis en place, et dont la norme ISO 14001 constitue le modèle de référence international, s’accordent à affirmer M. Eric Linczowski, Président Directeur Général de la Société, M.Fathi Laabidi, General Manager et M. Farouk Boujemâa, Responsable RSE.

« Ce processus de certification apparaît non seulement comme un moyen d’apporter plus de rigueur à la gestion environnementale ; mais aussi comme un argument commercial, pouvant répondre aux exigences des clients sur les marchés internationaux », ajoutent-ils.

Leurs réflexions sur le « Management vert » s’articulent autour de ce modèle fondé sur la Norme ISO 14001 qui s’est confirmée comme la « one best way » du Management environnemental dont le système est défini comme la composante du Management global qui inclut la structure organisationnelle, les activités de planification, les responsabilités, les pratiques, les procédures, les procédés, et les ressources pour élaborer, mettre en œuvre, réaliser, réviser et maintenir la politique environnementale de l’entreprise, démontrant l’engagement continu de la Direction Générale en faveur de l’environnement.

MIC WIC a accordé une importance capitale à l’organisation du Système de Gestion environnementale, SGE, (structure, formation, communication, documentation) qui constituent la partie la plus exigeante de la norme ISO 14001. Des programmes de formation environnementaux, adaptés aux besoins de l’entreprise ont été mis en œuvre, dans le but d’aboutir à des changements progressifs dans la culture et les comportements quotidiens du personnel.

Toutes les entreprises sont donc certifiées ISO 14001. La dernière vient d’être certifiée au mois de mai dernier.

Des entreprises 

certifiées BSCI

« L’entreprise a pour vocation de créer des richesses et de dégager des profits ; mais elle a aussi une responsabilité sociale qui se traduit par des actions de solidarité et d’inclusion » ; explique le Président du Groupe.

« En effet, ajoute-t-il, la citoyenneté d’entreprise se lit mieux, paraît incontestable et pérenne quand elle correspond à une corrélation entre l’intérêt économique et l’engagement social ».

Aujourd’hui, les entreprises du Groupe sont certifiées BSCI (Business Social Compliance Initiative) « Initiative de conformité sociale en Entreprise ». Créée par la Foreign Trade Association, FTA, en 2003, la BSCI propose un code de bonne conduite pour les entreprises qui s’engagent à améliorer les conditions de travail dans leur chaîne d’approvisionnement international.

Conciliant impératif économique et responsabilités sociales, cette distinction est exigée beaucoup plus par ses clients allemands.

Le Groupe a également mené, dans le cadre de sa vocation citoyenne, un programme d’actions de Formation sur les droits et les devoirs de ses employés et sur un concept en vogue : la politique anti-corruption.

Les R. H. : recrutement des jeunes diplômés 

Selon M. Eric Linczowski, la réussite de toute stratégie d’entreprise dépend de la capacité de ses Ressources Humaines à l’exécuter. La compétence d’une organisation à exécuter rapidement et efficacement les plans d’affaires, des programmes de production selon les normes de qualité les plus strictes, de réduire le « Time to market », dépend également et avant tout de ses Ressources Humaines. Une orientation dans le droit fil des efforts déployés pour la formation et le développement des compétences des personnes occupant les postes clés de l’entreprise et la capacité de celles-ci à améliorer la productivité du personnel de première ligne. La bonne personne, à la place qu’il faut, au bon moment, correctement formée et motivée par une Gestion dynamique des R.H.

« Je crois beaucoup à la nécessité de donner la chance aux jeunes, de leur ouvrir des horizons. Nous recevons des stagiaires sortant soit des Ecoles d’ingénieurs soit des Etablissements de Formation de techniciens supérieurs. Chaque année, ceux qui sont motivés, actifs, ayant passé un stage concluant et préparé un bon projet de fin d’étude, seront immédiatement recrutés au sein du Groupe. Notre Responsable Recherche-Développement, à titre indicatif, est un jeune qui a fait son stage au sein de notre Groupe », indique M. Eric Linczowski.

Le Groupe prend des initiatives en faveur de l’insertion des jeunes sans que cela ne soit imposé par l’Etat.

Gestion de l’énergie :

Un indicateur éloquent de citoyenneté

Connaître en détail la quantité d’énergie primaire associée à une unité de production est devenu une nécessité dans le monde d’aujourd’hui, caractérisé par une énergie fossile de plus en plus chère, pour toutes les entreprises qui veulent sinon doivent réduire la quantité et le coût de l’énergie qu’elles utilisent. En effet, l’amélioration significative des performances d’une entreprise ne peut s’obtenir qu’en intégrant à toutes les charges fixes et variables classiques, le coût de l’énergie indispensable à son fonctionnement.

Pour WIC MIC Group, gérer l’énergie consiste, en fait, à rendre plus efficace l’utilisation de l’énergie et donc à accroître au maximum le rendement de toutes les installations susceptibles d’utiliser de l’énergie tout en réduisant la consommation de fuel. Ceci implique d’annihiler les pertes, de diminuer la quantité d’énergie utilisée par une unité de production ; c’est-à-dire réduire le coût de revient de l’entreprise et, par là même, accroître sa rentabilité tout en faisant preuve de civisme et de citoyenneté.

« Dans la branche Délavage, nous avons consommé jusqu’à un kilo de fuel par pièce. Aujourd’hui, la consommation se situe au dessous de 350 grammes. Avec l’augmentation exponentielle des prix de l’énergie, nous devons nous estimer heureux d’avoir déployé ces efforts sinon ce serait un désastre pour l’entreprise », assure le Président du Groupe.  

En 2010, l’audit énergétique de l’entreprise, effectué par un Cabinet spécialisé, a abouti à la mise en place de solutions sous forme d’un plan d’action permettant de supprimer ou de réduire au minimum les déperditions thermiques décelées lors de l’analyse de la consommation en énergie.

Sur le plan opérationnel, un groupe de travail, en interne, a été constitué, impliquant des représentants de la Production, de la Maintenance, de l’Equipe RSE et des Achats. Ils se sont réunis quotidiennement pour faire le point sur l’avancement du Plan. Et une fois par mois, il y a une réunion inter-groupe au cours de la quelle chacun présente les actions menées et leurs résultats. Ces actions entreprises dans certaines unités seront dupliquées dans le reste du groupe. 

La guerre lancée contre le gaspillage d’énergie se résume en des actions simples et de bon sens: optimisation des chaudières, chasse aux déperditions thermiques en isolant les conduits de vapeur… sélection de fournisseurs de matériels avec qui l’entreprise a co-construit un matériel économe en énergie notamment les séchoirs (économie de 50% d’énergie).

« Notre Audit énergétique nous a permis de savoir que 40% de notre consommation d’énergie partait dans l’air comprimé.

Nous avons donc conçu une machine avec la quelle nous avons pu diviser par deux cette consommation. Aujourd’hui l’air comprimé ne représente que 20% de notre consommation“, précise M. Eric Linczowski. 

La prochaine étape : optimiser la taille du matériel par rapport à l’utilisation actuelle de l’air comprimé.

Sous le signe de la performance énergétique, le Groupe s’est orienté vers les énergies renouvelables : sa plateforme est déjà équipée de panneaux photovoltaïques.

Des investissements seront déclenchés pour équiper ses sociétés de confection et la société Dry Process.

L’éolien est également envisageable puisque le site est propice.

A partir du moment où le gaz naturel sera disponible dans la région, la solution sera la cogénération associée à l’éolien pour la partie Délavage. 

De cette gestion rationnelle de l’énergie WIC MIC se prépare aujourd’hui à la prochaine étape: la certification selon la norme ISO 50001, relative au Management de l’Energie. 

Une distinction qui nécessite encore de gros efforts ; mais elle réconfortera l’image du groupe en tant que pionnier dans la systémisation de sa gestion de l’énergie et son utilisation judicieuse en faveur non seulement de ses unités; mais aussi de l’équilibre énergétique du pays où l’industrie assume un rôle déterminant. 

L’eau : une principale 

composante de son éco-bilan

WIC était dés le début consciente de l’enjeu environnemental que représente le Délavage en tant qu’activité consommatrice d’eau et d’intrants chimiques.

Pour réduire l’impact environnemental, cette entreprise, sous la houlette de son fondateur, a investi dans deux axes :

– avoir des process de Délavage qui utilisent le moins d’eau possible, partant du fait que cette denrée est une ressource rare ;

– se doter d’une station d’épuration qui lui permet de recycler le maximum d’eau et de réutiliser l’eau épurée.

En 2007, avec la mise en place de sa station de traitement des eaux selon des procédés biologiques ; sa consommation est passée de 150 litres par vêtement traité à 15 litres seulement après la mise en œuvre de la nouvelle station par ultrafiltration et osmose inverse, mise en place en novembre 2018.

« Nous avons travaillé en équipe avec des fournisseurs constructeurs pour déterminer les possibilités d’améliorer les performances techniques des machines à laver et minimiser la consommation d’eau. Nous avons essayé d’utiliser du matériel comme le laser ou des machines avec de l’ozone qui permettent des Délavages sans eau et sans produits chimiques», indique le Président du Groupe. 

Du savoir au faire savoir

WIC MIC utilise un outil informatique, l’EIM, pour mesurer sa performance environnementale et partager l’information avec ses clients.

Les informations qui leur sont communiquées, concernant chaque pièce, portent sur :

– le nombre de litres d’eau consommés

– la quantité de thermies utilisée 

– les produits chimiques utilisés: absence de toxicité et de nocivité 

– la pénibilité du travail manuel. 

Le score calculé sur la base de ces quatre paramètres est communiqué au client. A cela s’ajoute une comparaison entre le score obtenu et le standard classique. Ce qui permet aux clients d’informer le consommateur final sur les progrès réalisés. 

Elle a œuvré, en priorité, à ce que les produits soient conformes aux SRL des clients et à la ZDHC, référentiel international de conformités des produits chimiques.

Elle a, dans ce cadre, abandonné depuis une dizaine d’années, le sablage, un traitement qui était très utilisé dans le Délavage.

Aujourd’hui, elle est en train d’œuvrer pour éliminer complètement les intrants dangereux. Elle a divisé par quatre sa consommation de permanganate de potassium, en deux ans. En 2020, ce produit sera supprimé définitivement de la liste de ses intrants.

Elle se déploie également pour diminuer l’utilisation des pierres ponces, dans le Délavage, qui génèrent des volumes importants de boue minérale.

Au cœur du Développement Durable

Une éco-production, une production économe par Considération écologique, sont au cœur du concept de Développement Durable ; un concept né d’un constat simple : le développement des activités humaines ne peut être guidé par les seules considérations économiques ; il doit, également, respecter des exigences sociales, sociétales et écologiques, afin de répondre aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Le Développement Durable auquel adhère WIC MIC Group est un développement à la fois

– équitable, au sens où la croissance et les richesses doivent être partagées au sein du pays;

– viable pour les écosystèmes dans lesquels nous vivons : la croissance économique ne doit pas se faire au détriment de l’environnement 

– et vivable pour les individus et les collectivités, donc orienté vers la cohésion sociale dans un environnement préservé.

« Aujourd’hui, nous travaillons de plus en plus en amont en vue d’offrir au client un produit qui se caractérise par un tissu conçu et fabriqué d’une manière respectueuse de l’environnement, soit en utilisant des cotons organiques soit en utilisant des process de teinture écologiques économes d’eau et avec moins de produits chimiques. Ensuite, nous utiliserons des accessoires recyclés et recyclables. Idem pour le fil, les étiquettes, les cartons et autres… et avec un process de Délavage de plus en plus propre et respectueux de l’environnement, nous aurons un produit propre, fruit d’un nouveau modèle de Développement industriel, affirme M.Eric Linczowski.

« Nos clients en tant que marques de renom s’engagent de plus en plus fortement dans cette démarche de durabilité.

Etant informés de tous nos progrès en la matière, la plupart de nos clients nous confient la totalité de leurs capsules écologiques ; nous développons, avec eux, des gammes d’éco-produits dès le stade du développement », ajoute-t-il.

Encore faut-il rappeler que chaque intrant ne peut être introduit dans le processus de la production que s’il est validé par un comité interne composé de la Direction RSE, la R & D, le médecin du travail et les représentants syndicaux. 

Dans sa dernière collection, WIC MIC Group a prouvé à ses clients que si le tissu était bien choisi il pouvait aisément réaliser 99% des délavages propres. Ce qui n’était pas le cas, un an en arrière.

De leur côté, les fournisseurs de produits chimiques se sont mobilisés pour fournir des produits moins néfastes pour l’environnement. 

Les producteurs de tissus se sont eux aussi orientés vers l’usage de cotons cultivés conformément aux règles du Développement Durable et des process de fabrication utilisant moins de produits chimiques.

L’un des fournisseurs actuels du Groupe est tellement performant sur le plan écologique qu’il procède à la teinture de tissus sans eau.

Réduction de ses émissions de GES

WIC MIC Group dispose d’un logiciel réalisé par l’Agence Française de Développement, qui lui permet de mesurer ses émissions de gaz à effet de serre, GES.

En 2015, il était à 2,7 kilos par pièce ; trois ans plus tard, cet indicateur est de 1,8 kilo par pièce seulement ; prouvant que son empreinte écologique est conforme à l’ISEW (Index of Sustainable Economic Welfare), cet indice qui corrige le PIB des coûts sociaux et environnementaux liés entre autres, à la lutte contre le réchauffement climatique et l’érosion de la couche d’ozone.

C’est un avantage comparatif qu’il faut montrer aux clients européens compte tenu de la proximité de la Tunisie par rapport à l’Europe.

Le Groupe a réussi à marier ces trois paramètres lors de la mise en œuvre de sa politique de Développement Durable et de sa perception d’entreprise citoyenne : offrir des produits beaux, en parfaite harmonie avec les tendances de la mode, des produits propres et qui ne coûtent pas cher.

« Je pense qu’aujourd’hui, il est possible pour les entreprises du Textile/Habillement d’offrir de beaux produits, propres et compétitifs. C’est ma conviction »; estime le Président du Groupe.

WIC MIC Group se positionne sur des marchés dynamiques de l’Habillement : européens à 90%, comme l’Allemagne ; la Hollande, l’Espagne ; mais aussi asiatiques comme l’Australie, le Japon et la Corée du Sud et américains, USA, Amérique du Sud. Malheureusement, les produits “made in Tunisia“ sont encore soumis à des droits de douane ; notamment vers les Etats-Unis. Malgré tout, le Groupe dispose de tous les atouts lui permettant de se développer sur ces marchés. Les différentes dimensions d’ordre écologique, social et sociétale sont des jalons importants tracés pour le futur.

Leur foi dans la RSE est tellement grande que M. Eric Linczowski et ses collaborateurs souhaitent, désormais, la faire partager à toutes les entreprises du secteur qui ont à se pencher sur le problème si crucial d’impacts environnementaux. 

Laisser un commentaire