Quel statut pour ne pas cotiser au RSI ?

Vous ne voulez pas payer plus cher pour le RSI !

 Vous êtes autocontractant, gérant autonome d’une EURL/SARL et contribuez au retour sur investissement.

A lire également : Comment répartir les parts d'une entreprise ?

Il ne peut plus y avoir d’erreurs répétitives de cette organisation, d’appels injustifiés, d’avis formels abusifs, d’erreurs de courrier… La santé de votre activité indépendante est menacée par ces nombreux échecs et vous ne pouvez plus travailler sereinement.

Lire également : Comment faire une facture certifiée conforme ?

Pire encore, cela affecte votre qualité de vie et vous ne pouvez plus le faire.

Il est temps de faire ce qu’il faut pour ne pas avoir à faire plus dans le RSI. Il existe des solutions et nous vous fournirons les données.

Les quatre premières solutions proposées sont totalement légales, mais attention, ne pas avoir à payer plus de RSI ne signifie pas payer moins de frais fiscaux … sauf si vous quittez la France.

Solution 1 : Transporter les salaires

Le transport des salaires est l’une des meilleures alternatives au statut d’autoentrepreneur que nous ayons à offrir.

En travaillant avec le transport de la paie, vous bénéficierez d’un statut d’employé avec tous les avantages qui en découlent. (Assurance chômage, jours d’attente en cas d’arrêt de maladie, meilleures cotisations de retraite…)

Pour travailler sur le portage de paie, vous devez utiliser un transporteur de paie avec lequel vous signez un contrat.

Le portage de la paie fonctionne comme suit : vous payez votre chiffre d’affaires à la compagnie aérienne avec laquelle vous êtes embauché, puis vous le restituez sous forme de salaire.

En termes de charges, cette solution est plus coûteuse que le RSI . Les frais seront de 50 % sur le chiffre d’affaires (10 % de commission salariale et 40 % d’impôts sociaux et employeurs)

Un autre avantage en cas de hausse a maintenant été autocontractant, dans le transport de la masse salariale, vous pouvez déduire vos dépenses en TTC . Cela est très avantageux si vous devez souvent faire appel à des fournisseurs de services tiers ou acheter du matériel.

Notre avis sur le portage de la paie

C’est une bonne solution qui vous offrira la paix et la tranquillité dans votre travail même si vous devez payer plus de frais.

Solution 2 : Coopératives d’affaires et d’emploi

Si vous travaillez avec une coopérative d’activité et d’emploi, vous aurez le statut d’entrepreneur salarié.

Cela fonctionne un peu de la même manière que le transport de la paie, c’est la coopérative qui vous paie le salaire, mais contrairement au transport de la paie, vous pouvez décider quel salaire vous est versé et vous pouvez décider de conserver le reste pour votre argent.

Une coopérative d’activités et d’emploi assure la gestion administrative de son activité (comptabilité, calcul). Et paiement des salaires, possibilité d’échange avec d’autres entrepreneurs salariés, soutien).

En ce qui concerne le transport de la masse salariale, les frais sont plus élevés, environ 50 % de votre chiffre d’affaires (10 % de commission 40 % de la sécurité sociale) et peuvent également déduire vos dépenses liées à votre activité.

Notre avis sur le travail dans les coopératives d’affaires et d’emploi

Elle est favorable, cette solution offre une bonne alternative au statut de propre entrepreneur, EURL et SARL. Si vous ne souhaitez plus connaître le retour sur investissement et travailler seul, nous vous recommandons cette solution.

Solution 3 : Société par actions ou société boursière simplifiée

De plus en plus de SA et de SAS sont en cours de création en France.

En tant que directeurs de SA ou SAS, vous entrerez dans le système général de sécurité sociale. Par conséquent, il peut ne pas considérer qu’un travailleur indépendant est affilié au régime de travailleurs indépendants et, par conséquent, pas devra contribuer au RSI.

Toutefois, vous n’aurez pas droit à des allocations de chômage si votre entreprise est en difficulté.

Avec ce statut, les cotisations de sécurité sociale seront supérieures de 10 % à celles perforées par le RSI.

Notre avis sur la société par actions ou société boursière simplifiée

Si vous êtes autonome ou autonome, cette solution ne semble pas correcte. Toutefois, si vous êtes à la recherche d’une croissance rapide et que vous souhaitez intégrer rapidement de nouveaux investisseurs dans votre projet, cette solution est la bonne.

Solution 4 : Créer votre entreprise dans un pays étranger

Si les 3 solutions proposées ci-dessus ne vous conviennent pas, car même si vous éliminez le RSI et tout le stress qu’il génère, vous constatez que vous payez trop d’impôts. Donc, l’idée de quitter la France et de démarrer votre entreprise dans le l’étranger peut être le bon. Mais attention, si vous déplacez votre entreprise, vous devrez également déménager. Vous ne pouvez plus être résident français dans presque tous les cas.

De nombreux pigistes français ont déjà choisi de s’installer et de vivre aux États-Unis, au Canada, en Angleterre, en Suisse ou en Espagne. Ces pays, pour ne citer que quelques-uns, offrent des avantages fiscaux et sociaux importants pour un travailleur indépendant. Et avec l’aide d’Internet et des vols de la basse côte, vous pourrez continuer à travailler pour vos clients français avec une toute nouvelle tranquillité d’esprit.

Notre avis sur la solution d’installation de votre entreprise dans un pays étranger

Si vous rêvez de découvrir une nouvelle culture et que vous n’êtes plus heureux en France, vous ne pouvez plus vous épanouir dans votre travail, car les échecs structurels du RSI vous vous dégoûtez, vous vous rendez compte que vous payez trop d’impôts et que vous ne comprenez plus pourquoi, puis vivez à la place de vos rêves et profitez de la vie que vous pensez mériter d’avoir.

Solution 5 : Souscrivez à une assurance privée à l’étranger (attention, nous ne garantissons pas que cette solution soit légale)

Face aux problèmes récurrents du RSI, plusieurs mouvements autonomes proposent de se retirer du RSI et de souscrire une assurance privée à l’étranger . Sur Internet et ailleurs, nous entendons de plus en plus parler de cette solution.

En vertu du droit français et du RSI, cette solution est totalement illégale et si vous l’adoptez, vous devrez mener plusieurs procès contre le RSI.

Notre avis sur l’achat d’une assurance privée à l’étranger pour échapper au RSI

Nous ne recommandons pas d’adopter cette solution tant que, d’un point de vue juridique, cette solution n’est pas claire aux yeux du droit français.

Mais si vous voulez vous battre le système administratif du RSI, parce qu’il vous semble une menace pour le travail indépendant ou qu’il va à l’encontre des valeurs que vous avez en tant qu’entrepreneur, alors libre de suivre cette voie.

Télétravail et travail à domicile, quelle est la différence ? LISEZ CECI si vous êtes un employé et que vous souhaitez créer votre entreprise… Comment démarrer une entreprise lorsque vous êtes au chômage Entrepreneur automobile d’État ou transport de la paie, que choisir ? Un travailleur indépendant peut-il être à nouveau employé ? Que choisir, être employé ou travailleur indépendant ?

ARTICLES LIÉS