En cas de reconversion professionnelle, que dois-je mettre dans mon CV ?

reconversion professionnelle

Vous vous êtes lassé de votre dernier emploi et prévoyez de changer complètement de carrière ? Ce n’est pas une mauvaise idée. De plus, pour être plus productif, vous avez besoin essentiellement de la motivation. Et vous ne pouvez être motivé tant que vous n’appréciez pas ce que vous faites. Quoi qu’il en soit, pour s’engager dans une reconversion professionnelle, il faut du cran. Il faut que vous sachiez d’abord ce que vous voulez faire à l’avenir. Si vous avez trouvé un emploi qui vous chante, voici comment vous allez rédiger votre CV pour ne pas figer l’attention de votre recruteur sur votre reconversion.

Un bon titre pour un bon CV

On s’est tous mis d’accord sur le fait que la rédaction de CV n’est pas une tâche facile que ça ne le paraît. Si vous pensé vous engager dans un poste de plus haute responsabilité que le dernier, vous devez vous montrer à votre tour plus professionnel pour que le recruteur vous choisisse vous et non un autre candidat.

A découvrir également : Évènements d'entreprise : pourquoi devriez-vous les confier à une entreprise spécialisée dans l'évènementiel ?

Votre cas de « reconverti professionnellement » est différent des autres. Pour ne pas que cela soit un problème pour votre recruteur, votre futur employeur, il faut que vous travailliez votre CV. Et pour cela, vous devez lui donner premièrement un bon titre. Si vous n’en trouvez pas, prenez exemples sur des modèles de CV téléchargeables en ligne.

Ce que vous devez vous mettre en tête, c’est que de nos jours il y a de nombreux gens très courageux comme vous qui avaient su décider ce qu’ils doivent faire pour ne pas avoir à faire ce qu’ils n’aiment pas. Mais pour être pris parmi tant de candidats, ils ont dû rédiger un bon CV. Et qui dit bon CV, dit un CV avec un titre très accrocheur. Vous pouvez reprendre le titre du poste dans l’annonce ou l’adapter aux attentes de votre recruteur et en fonction de ce que vous voulez souhaiter faire.

A lire également : Quelle formation après un licenciement économique ?

Une accroche personnalisée

Après le titre, vient ensuite l’accroche. Si vous avez été assez général dans le titre, ici vous devez apporter beaucoup plus de détails. Et tout comme le titre, elle doit aussi être assez intéressante.

En quelques phrases, vous devez être capable d’expliquer à votre futur employeur votre projet de vie (professionnelle), c’est-à-dire lui « raconter » ce que vous avez « été » auparavant et ce que vous voulez « être » maintenant. Vous devez le convaincre que vous avez les qualités pour y arriver et que vous le méritez.

Bref, à travers cette accroche, vous devez uniquement parler de votre motivation professionnelle, celle qui vous a amené à décider d’entreprendre une reconversion professionnelle. Si vous savez comment vous y prendre, votre recruteur ne doit pas se concentrer sur votre cas mais plutôt sur vos qualités, celle qui vous différencient.

Par tous les moyens, ne dites que de bonnes choses sur vous sans pour autant en abuser ni ignorer votre reconversion professionnelle. Et pour être encore plus efficace, ajoutez à votre accroche des mots clés qui attestent de votre réel intérêt pour le poste proposé dans l’annonce. Parmi les mots clés les plus prisés, citons « motivé », « sérieux », « enthousiasme », etc.

Pour vous aider, voici une accroche avec mots clés spécial reconversion professionnelle que vous pouvez personnaliser à votre cas : « Particulièrement motivé pour le poste de responsable des Ressources Humaines, je suis apte à vous servir et à assumer les responsabilités que vous m’attribuerez ».

Toutes les bonnes compétences professionnelles

Ce que vous devez mettre en tête, c’est que quel que soit le titre que vous donnez à votre CV, quelle que soit votre accroche, l’essentiel est de savoir bien parler de vos compétences, de convaincre que vous avez tout ce qu’il faut pour le nouveau poste.

Dans la rubrique des compétences professionnelles, mettez-vous en valeur. Comment cela ? Contrairement à ce que vous devez penser, votre reconversion professionnelle est dans certains cas une bonne chose pour démontrer que vous détenez différentes compétences et de la vraie motivation pour avancer dans votre vie professionnelle.

Pour sortir du lot, vous devez donc savoir les énumérer une à une. Certes, votre CV ne peut tout contenir. Et pour savoir lesquelles y insérer, veuillez d’abord tout lister sur un brouillon. N’oubliez rien. Lisez l’ensemble et décidez vous-même lesquelles prendre et introduire dans votre CV. Généralement, les compétences s’inscrivent par ordre antichronologique dans un CV, c’est-à-dire de la plus récente à la plus ancienne.

Vous pouvez également utiliser vos compétences, notamment celles qui ont à voir avec le poste convoité, pour démontrer que vous êtes fait pour ce nouveau poste. Si, par exemple, vous avez été une commerciale auparavant, vous pouvez mentionner que vous avez une large connaissance du public et un sens du relationnel aiguisé. Ce sont des atouts recherchés dans presque tous les postes. Si vous avez été un banquier et que vous désirez monter au poste de dirigeant de banque, vous pouvez dire que vous détenez de toutes les compétences requises pour faire avancer telle ou telle banque par vos propres tactiques.

Pour convaincre encore plus, accompagnez ces informations de vos réalisations précédentes appuyées de données chiffrées pour être plus précis. Cela permettra à votre futur employeur de vous faire amplement confiance.

Un parcours honnête et qui ne cache rien

Après les compétences professionnelles, vous devez par la suite parler de votre parcours. C’est aussi très important. Surtout, ne mentez pas et ne cachez rien. Pour ne pas que votre reconversion professionnelle soit un problème pour votre recruteur, démontrez-lui que vous êtes assez sérieux professionnellement et qu’il y avait une bonne raison qui vous a amené à faire cela.

Vous devez donc le rassurer que vous n’alliez pas changer de métier à chaque fois qu’il y a un problème au travail. Les recruteurs n’aiment pas cela. Tout comme vous, ils préfèrent de la stabilité au niveau des gens qu’ils emploient. Si vous êtes assez sérieux, votre recruteur devra savoir mesurer cela à travers vos propos dans votre CV. Il se peut aussi qu’il vous en redemande lors de l’entretien.

Mais lorsque vous parlez inévitablement de « problème », c’est-à-dire la raison qui vous a amené à décider de vous reconvertir professionnellement, vous devez être capable de proposer vous-même des solutions pour que cela ne se reproduise plus dans votre nouveau travail. Cela permettra également à votre futur employeur de faire le nécessaire pour vous faire bénéficier des bonnes conditions de travail. Bonne chance !

ARTICLES LIÉS