Comment calculer son salaire en portage salarial ?

Le portage salarial est une solution professionnelle permettant à des indépendants de bénéficier des avantages du salariat tout en conservant leur liberté entrepreneuriale. Mais comment se calcule réellement la rémunération dans ce cadre ?

Concepts clés du portage salarial

Pour bien comprendre comment calculer votre salaire en portage salarial, il convient avant tout de saisir les principaux concepts sous-jacents à ce mode de travail.

A lire en complément : Mon médecin refuse de prolonger mon arrêt de travail : explications et options

Le chiffre d’affaires facturé

Le point de départ du calcul de votre salaire en portage salarial repose sur le chiffre d’affaires que vous générez. Ce montant correspond aux sommes facturées à vos clients pour les prestations réalisées. Il est essentiel de maintenir un suivi rigoureux de vos missions afin de bien établir votre chiffre d’affaires mensuel ou annuel.

Les frais de gestion

Les sociétés de portage salarial appliquent généralement des frais de gestion en contrepartie des services rendus, tels que l’établissement des bulletins de paie, la gestion administrative et comptable, etc. Ces frais varient souvent entre 5 % et 10 % du chiffre d’affaires facturé. Par exemple, si vous facturez 5000 € par mois, et que votre société de portage applique 7 % de frais de gestion, ces derniers s’élèveront donc à 350 €.

Lire également : HR4You Auchan: Une Solution Innovante en Ressources Humaines

Les cotisations sociales

En tant que salarié porté, vous bénéficiez des mêmes protections sociales qu’un salarié classique. Les cotisations sociales obligatoires sont prélevées sur votre salaire brut pour financer la sécurité sociale, les allocations familiales, l’assurance chômage, etc. Elles représentent environ 22 % à 25 % du salaire brut.

Imaginons que votre salaire brut soit de 4000 €. Après déduction de 25 % de cotisations sociales (soit 1000 €), votre salaire net serait de 3000 €.

Les frais professionnels

Il est possible de déduire certains frais professionnels de votre chiffre d’affaires. Il peut s’agir des frais de déplacements, repas, matériel informatique, etc. La prise en charge de ces frais permet de réduire la base imposable de votre chiffre d’affaires et in fine d’optimiser votre rémunération nette.

Calcul détaillé du salaire net en portage salarial

Voyons maintenant étape par étape comment calculer précisément votre salaire net en portage salarial, avec des exemples concrets et pratiques.

Étape 1 : Calcul du chiffre d’affaires HT

Déterminez le chiffre d’affaires hors taxes généré par vos prestations. Par exemple, pour trois missions facturées respectivement 2000 €, 1500 € et 2500 €, votre chiffre d’affaires HT total sera de 6000 €.

Étape 2 : Déduction des frais de gestion

Appliquez le taux de frais de gestion convenu avec votre société de portage. Supposons un taux de 8 %. Les frais de gestion s’élèvent alors à :

  • 6000 € x 8 % = 480 €

Étape 3 : Calcul du salaire brut

Soustrayez les frais de gestion du chiffre d’affaires HT pour obtenir votre salaire brut :

  • 6000 € – 480 € = 5520 € (salaire brut)

Étape 4 : Déduction des cotisations sociales

Affectez un taux moyen de cotisations sociales (25 %) au salaire brut pour déterminer les charges salariales :

  • 5520 € x 25 % = 1380 €

Étape 5 : Calcul du salaire net

Soustrayez les cotisations sociales du salaire brut pour obtenir votre salaire net :

  • 5520 € – 1380 € = 4140 € (salaire net)

Exemple pratique : Cas de Michel

Michel est consultant en informatique en portage salarial. Il facture 7000 € HT par mois à ses clients. Sa société de portage lui prélève 7 % de frais de gestion :

– Chiffre d’affaires HT : 7000 €
– Frais de gestion : 490 €
– Salaire brut : 6510 €
– Cotisations sociales (25 %) : 1627,50 €
– Salaire net : 4882,50 €

Utiliser un outil de simulation pour affiner le calcul

Pour une estimation plus fine et rapide de votre rémunération en portage salarial, vous pouvez faire une simulation en ligne gratuitement. Ces outils prennent en compte divers paramètres comme les frais de mission, le nombre de jours travaillés par mois, etc. Cela permet de connaître précisément le montant de votre salaire net potentiel sans avoir à effectuer manuellement tous les calculs ci-dessus.

Simplification et gain de temps

L’utilisation d’un simulateur simplifie considérablement le processus de calcul et garantit une meilleure précision. Vous gagnez du temps en effectuant plusieurs projections basées sur différentes hypothèses (taux de taxation, frais annexes) pour anticiper toutes les éventualités.

Revue comparative entre différents simulateurs

Il existe une variété de simulateurs proposés par les entreprises de portage. Chacun a ses propres caractéristiques et niveaux de détails.
Voici quelques points à vérifier lors de l’évaluation des simulateurs :

  • L’exhaustivité des paramètres (frais, charges, cotisations spécifiques)
  • La simplicité d’usage
  • Les mises à jour régulières pour refléter les changements législatifs

Impact des frais professionnels sur la rémunération nette

Les frais professionnels représentent une part non négligeable dans le calcul de votre rémunération. Gérés intelligemment, ils peuvent optimiser significativement votre salaire net.

Types de frais professionnels admissibles

Les consultants en portage salarial peuvent déduire un large éventail de frais liés directement à leur activité :

  • Frais de déplacement (transport, hébergement)
  • Repas d’affaires
  • Matériel informatique et fournitures de bureau
  • Formation professionnelle continue

Procédure de remboursement

Gardez tous les justificatifs et transmettez-les régulièrement à votre société de portage pour remboursement. Ces frais seront ensuite déduits de votre chiffre d’affaires taxable avant le calcul du salaire brut.

Cas pratique : L’exemple de Sophie

Sophie, graphiste freelance, dépense chaque mois 200 € en logiciels et formation. Elle facture 4000 € HT par mois. Voici son calcul :

  • Chiffre d’affaires HT : 4000 €
  • Frais professionnels : 200 €
  • Chiffre d’affaires après frais : 3800 €

Après déduction des frais de gestion et des cotisations sociales, son salaire net est optimisé grâce à la réduction de la base taxable.

Optimisation fiscale via le statut de portage salarial

Le portage salarial offre également des opportunités pour optimiser fiscalement la rémunération.

Contraintes fiscales allégées

Comparé à d’autres formes juridiques comme l’auto-entrepreneur ou la SARL, le portage salarial permet une simplification des démarches fiscales. Il élimine les besoins complexes de déclaration trimestrielle ou annuelle. Le salarié porté bénéficie également d’une comptabilité allégée gérée par la société de portage.

Avantages des revenus nets et bruts expressément déclarés

Les revenus perçus sont nets de charges et permettent une vision plus claire et directe de la rémunération disponible, évitant ainsi toute surprise inattendue notamment en termes d’imposition annuelle.

Réduction des volatilités financières

Grâce à la stabilité relative apportée par le portage salarial, les fluctuations financières inhérentes aux métiers indépendants sont sensiblement réduites. L’employeur de portage offrira des conseils en optimisation financière permettant de mieux gérer sa trésorerie personnelle tout au long de l’année.

ARTICLES LIÉS