Comprendre le métier d’ambulancier et ses responsabilités

Il est important de choisir son métier d’avenir en étant pleinement conscient des enjeux que renferme celui-ci. C’est la solution idéale pour réussir son plan de carrière et atteindre ces objectifs. Toutefois, si certains métiers sont faciles à interpréter, d’autres par contre représentent un véritable casse-tête. C’est le cas du métier d’ambulancier qui fait couler beaucoup d’encre. Alors voici dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’ambulancier.

Qu’est-ce qu’un ambulancier ?

L’ambulancier est un spécialiste de la conduite des véhicules du secteur sanitaire. Comme véhicules, vous avez les ambulances et les autres véhicules de secours.

A lire aussi : Pourquoi offrir un cadeau d'entreprise au personnel ?

Encore appelés secouriste-ambulancier, ces spécialistes de la conduite s’attèlent à renseigner et à coordonner les informations reçues au cours de l’appel d’urgence. Ce n’est qu’après cette étape que l’ambulancier  détermine pour chaque cas des solutions adéquates. De ce fait, il est non seulement un conducteur, mais revêt également la casquette d’organisateur et de chef d’équipe lors des opérations de transport ou d’évacuation des blessées.

Quelles sont les missions d’un ambulancier ?

Tout comme les autres agents (Infirmiers, médecins, spécialistes) du corps médical, les ambulanciers se chargent d’assurer plusieurs missions pour garantir la sécurité des patients.

A lire également : Quel âge pour un CFA ?

Garantir la sécurité et le confort des patients

Reconnus officiellement comme étant un auxiliaire de soins, les ambulanciers sont généralement chargés d’assurer le transport des patients d’un lieu A à un centre de santé. Mais au-delà de cette mission, ces derniers doivent s’assurer de conduire prudemment, définir un trajet optimal.

Par ailleurs, le conducteur ambulancier est tenu de participer au secours pour stabiliser le patient. Il est de même en ce qui concerne le transport des blessées ou des malades de l’ambulance vers les centres de santé. En d’autres termes, l’ambulancier se doit de mettre tout en œuvre pour le confort des patients et de l’équipe médical. Pour commencer, ce dernier doit éviter les gestes brusques, les accélérations, la mauvaise conduite. Aussi, les ambulanciers ont l’autorisation d’avoir recours aux sirènes ou gyrophares en cas de situation critique. Cela facilite le passage et permet de gagner du temps.

Assurer l’entretien du véhicule de transport d’urgence

Mis à part la mission capitale de garantir la sécurité des patients et celle de l’équipe médicale, l’ambulancier joue un autre rôle. Bien qu’étant un conducteur expert, les ambulanciers ont aussi pour mission d’assurer l’entretien des véhicules de transport d’urgence. Ici, il est question de nettoyage et rangement dudit véhicule. Il faudra également renseigner une base en inscrivant les informations relatives à l’état du véhicule, les équipements et instruments disponibles au sein des véhicules, le temps d’utilisation, le kilométrage…..

Néanmoins, gardez à l’esprit que cette tâche doit être réalisée avant et après chaque opération. Alors, en tant qu’ambulancier, il est important d’être déterminé, courageux et rationnel.

Quel est le salaire d’un ambulancier ?

Réussir à estimer le salaire d’un ambulancier se révèle être une tâche difficile. En réalité, le salaire d’un ambulancier peut varier d’un secteur à un autre. Le salaire d’un ambulancier du secteur médical privé peut varier de celui d’un ambulancier du secteur médical public. Aussi, le salaire varie en fonction de différents critères comme l’ancienneté, les diplômes obtenus, le nombre d’expériences et la zone de travail. Toutefois, d’après certaines informations, un ambulancier débutant gagne entre 1500 et 1800 euros de salaire brut. Par contre, un ambulancier de grade supérieur gagne entre 1900 et 2300 euros de salaire brut.

ARTICLES LIÉS