Comment on peut faire un questionnaire ?

De nombreux étudiants utilisent la technique du questionnaire pour mener une étude quantitative.

Avec l’entretien et l’observation, le questionnaire est la troisième méthode principale de collecte de données à utiliser dans votre recherche académique ou professionnelle. Nous allons vous dire comment utiliser cette technique !

Lire également : Qu'est-ce qu'un problème marketing ?

Le questionnaire : définition

Un questionnaire est une technique de collecte de données quantifiable sous la forme d’une série de questions posées dans un ordre spécifique.

Le questionnaire est un outil couramment utilisé en sciences sociales (sociologie, psychologie, marketing). Il recueille également un grand nombre de témoignages ou d’opinions.

A voir aussi : Comment élaborer un plan de développement ?

Les informations obtenues peuvent être analysées à l’aide d’un tableau statistique ou d’un graphique.

« La fonction principale du questionnaire est de donner une plus grande ampleur à l’enquête et de vérifier statistiquement dans quelle mesure l’information et la les hypothèses constituées ci-dessus sont généralisables ». (Comvessiah, 2007).

Caractéristiques du questionnaire

Contrairement à l’enquête, qui ne comporte qu’une seule question, il y a plusieurs questions dans le questionnaire.

Bien que l’entretien et l’observation soient des méthodes de collecte de données individuelles ou collectives, le questionnaire est exclusivement collectif. Les résultats ne peuvent être exploitables que si un grand nombre de personnes ont été interrogées (la taille minimale de l’échantillon dépend de la population étudiée).

Les réponses des répondants individuels sont utilisées pour confirmer ou réfuter les hypothèses formulées avant le début de l’étude.

Les questions

Les questions posées dans un questionnaire peuvent être fermées ou ouvertes. Les questions fermées n’invitent pas la personne interrogée à commenter sa réponse.

Il existe deux types de questions fermées pour la réalisation d’un questionnaire dans le cadre d’une étude quantitative :

  • Les questions oui/non.
  • Questions sur le QCM.

Exemples La France fait-elle suffisamment pour le développement durable ? Oui Non

Pour l’écologie, la France doit : Augmentez le budget alloué, laissez-le au fur et à mesure qu’il diminue

L’étudiant doit choisir, selon sa matière, les hypothèses et les réponses qui lui sont utiles, le meilleur type de questions.

Avantages et limites du questionnaire

Comparé aux deux autres principales méthodes de collecte d’informations (entrevue et observation), le questionnaire présente des avantages, mais également des limites.

Avantages Limites
  • Recueillez rapidement les conseils d’un grand nombre de personnes.
  • Effectuer des études statistiques.
  • Étudiez plusieurs aspects d’un problème.
  • Plus facile et rapide à effectuer qu’une entrevue ou une observation.
  • Les personnes interrogées peuvent répondre quand elles le souhaitent.
  • Ce n’est pas au chercheur de bouger, de préparer du matériel : moins de stress.
  • Pas cher.
  • Le questionnaire ne permet pas d’étudier la substance d’un problème.
  • De nouvelles questions ne peuvent pas être posées si une nouvelle requête apparaît en vue des premiers résultats.
  • En contact avec les répondants.
  • Collectez des réponses qui reflètent la pensée d’un individu qui n’est pas nécessairement réalité.

Comment préparer le questionnaire en 7 étapes ?

Afin d’exécuter efficacement un questionnaire, il est recommandé de suivre 7 étapes élémentaires.

  1. Écrire des hypothèses  : Selon le sujet et le problème, rédigez plusieurs hypothèses. Votre questionnaire d’étude quantitative devrait vous aider à répondre à ces hypothèses et à illustrer leurs arguments.
  2. L’exemple : Il s’agit de l’étape la plus importante dans la création du questionnaire. Le chercheur devrait se demander à qui demander, quel groupe de personnes, en particulier, pourrait vous apporter les informations les plus utiles. Enfin, le chercheur devrait également demander quel outil il a l’intention de réaliser son étude quantitative : le questionnaire ou l’enquête.
  3. Définissez comment diffuser le questionnaire  : par e-mail, téléphone, médias sociaux ou copie papier, vous devez définir comment diffuser votre questionnaire.
  4. Établir des informations personnelles  : Avant de commencer le questionnaire lui-même, le chercheur doit écrire une partie pour connaître certaines informations sur les répondants (par exemple, sexe, âge, statut social). Ces informations seront utiles pour analyser les données collectées.
  5. Élaborer le questionnaire  : Rédiger une série de questions ouvertes ou fermées et assurez-vous qu’elles sont faciles à comprendre.
  6. Essayez le questionnaire  : Avant de commencer, prenez le temps de tester le questionnaire avec une ou deux personnes.
  7. Définir une date de début et de fin  : En fonction de la progression et de la date de la représentation, définissez un jour de début et de fin pour le questionnaire. Donnez-vous suffisamment de temps (au moins deux semaines), entre la fin du questionnaire et la représentation des résultats. N’hésitez pas à relancer vos interlocuteurs pendant cette période.

Conseils pour réaliser un questionnaire

  • Évitez les questions complexes  : pour plus de réponses, les questions longues et complexes doivent être interdites.
  • Gestion de la durée  : Évitez les questionnaires trop longs qui pourraient décourager certaines personnes (5 à 10 minutes). Les entretiens trop courts peuvent paraissent peu sérieux (racontez au moins une douzaine de questions).
  • Essayez le questionnaire  : Avant de le soumettre officiellement, n’hésitez pas à demander conseil à vos proches en leur demandant d’essayer la première version de votre questionnaire.
  • Les gens redémarrent  : Si vous envoyez votre questionnaire par e-mail ou sur les réseaux sociaux, saisissez l’occasion pour redémarrer régulièrement votre audience afin d’augmenter le nombre de réponses finales.
  • Gardez à l’esprit les réponses  : n’attendez pas d’avoir reçu toutes les réponses pour commencer à examiner les premières réponses. Dès que vous envoyez des réponses à votre questionnaire, jetez-y un coup d’œil. Cela vous permettra de ne pas vous sentir débordé et de ne pas manquer certaines informations.
  • Analysez rapidement les données  : entre la fin de la publication du questionnaire et le début de l’analyse, cela ne devrait pas prendre trop de temps. La phase de la conclusion peut être longue et il est préférable de prendre en compte certains éléments du questionnaire.

Utilisation des données du questionnaire

Le chercheur doit analyser les informations recueillies pour terminer son étude quantitative.

Pour ce faire, vous devez utiliser les statistiques révélées par le questionnaire pour répondre aux hypothèses initiales. Le chercheur peut ainsi donner une explication du phénomène étudié.

Formes de résultats

Les résultats d’une étude quantitative via le questionnaire peuvent prendre plusieurs formes :

  1. Un tableau
  2. Un graphique

Exemples de tableaux statistiques et de graphiques

Objet : La fermeture des maternités en France.

Problème : Allons-nous vers la pénurie de maternités dans les territoires ruraux français ?

Tableau statistique

Questions Réponses
Avez-vous un hôpital ? maternité à moins d’une demi-heure de la maison ? Non : 23%

Oui : 77%

Avez-vous récemment fermé une maternité dans votre département ? Non : 66%

Oui : 34%

Pensez-vous que la France manque de services de maternité ? Absolument : 28% Plutôt : 32%

Pas nécessairement : 25%

Absolument pas : 15%

Graphique 1 : Diagramme circulaire

Question 2 : Diagramme à barres

Figure 3 Question : Schéma à levier horizontal

Le tableau statistique donne du volume à ses travaux de recherche et apparaît comme un gage de sérieux. Le graphique peut apporter du dynamisme à votre enquête écrite.

Exemple complet de questionnaire

Matière  : Précarité des étudiants en France.

Problème  : Malgré l’aide accordée, comment expliquer la précarité des étudiants en France aujourd’hui ?

Hypothèses  :

  • Les aides d’État sont trop faibles.
  • Il est plus difficile de devenir un érudit.
  • CROUS n’a pas assez de logements étudiants.
  • Les taux de scolarité de certaines études sont également élevés.
  • Alors que les prix de location dans certaines villes ont explosé au cours des 10 dernières années, l’aide n’a pas augmenté pour faire face à cette augmentation.

Exemple  : Pour confirmer ou réfuter ces hypothèses et trouver d’autres explications, vous devez trouver un exemple qui peut vous fournir des informations. Dans le cadre de cette recherche, le chercheur peut demander :

  • Les étudiants.
  • Jeunes travailleurs.
  • Professeurs.
  • Professionnels dans le domaine (politiciens, employés du CROUS, associations de soutien aux étudiants…).

Créez votre questionnaire

Vous êtes : Hommes Femmes Votre âge (par exemple : 24) :______ Sa profession : Profession intellectuelle Senior et Senior Employé Profession libérale Opérateur Agriculteur Artisan, marchand, chef d’entreprise Travailleur

QuestionsRéponsesL’aide accordée par l’État s’adapte-t-elle à la réalité de la vie étudiante ?Oui Non Non AvisEst-il plus difficile de devenir chercheur aujourd’hui ?Oui Non Non AvisLe CROUS répond-il aux attentes des étudiants boursiers ?Oui Non Non AvisLes frais de scolarité semblent-ils trop élevés ?Oui Non Non AvisLes prix de location et le coût de la vie ont-ils augmenté de façon spectaculaire ?Oui Non Non AvisL’aide allouée prend-elle en compte cette augmentation ?Oui Non Non AvisSentez-vous la précarité des étudiants autour de vous ?Oui Non Non

Avis

Le gouvernement semble-t-il être à la hauteur de la situation ?Oui Non Non AvisLes étudiants français sont-ils plus précaires que dans d’autres pays européens ?Oui Non Non Avis

Analyser les réponses

À partir des données collectées (oui/non/sans préavis), vous pouvez désormais compiler un tableau statistique ou un graphique.

Les données doivent identifier une tendance dans les opinions recueillies, expliquant les causes de la précarité des élèves. Vous pouvez ensuite vérifier si vos hypothèses initiales étaient correctes.

Questions Réponses
L’aide accordée par l’État s’adapte-t-elle à la réalité de la vie étudiante ? Oui : 23% Non : 75%

Sans préavis : 2%

Est-il plus difficile de devenir chercheur aujourd’hui ? Oui : 75% Non : 22%

Sans préavis :

Le CROUS répond-il aux attentes des étudiants boursiers ? Oui : 15% Non : 82%

Sans préavis : 3%

Les frais de scolarité semblent-ils trop élevés ? Oui : 40% Non : 58%

Sans préavis : 2%

Les prix de location et le coût de la vie ont-ils augmenté de façon spectaculaire ? Oui : 83% Non : 11%

Sans avertissement : 6%

L’aide allouée prend-elle en compte cette augmentation ? Oui : 79% Non : 16%

Sans préavis : 5%

Sentez-vous la précarité des étudiants autour de vous ? Oui : 75% Non : 24%

Sans avertissement : 1%

Le gouvernement semble-t-il être à la hauteur de la situation ? Oui : 55% Non : 42%

Sans préavis : 3%

Les étudiants français sont-ils plus précaires que dans d’autres pays européens ? Oui : 38% Non : 52%

Sans préavis : 10%

À partir du tableau statistique ou des graphiques réalisés, il est possible de rédiger une conclusion écrite qui suit votre travail et les résultats obtenus.

exemple Selon les chiffres, les gens semblent indiquer l’efficacité du CROUS ou l’augmentation des loyers plutôt que des frais de scolarité, pour expliquer la précarité des étudiants.

L’ étude quantitative permet de quantifier la pensée d’un échantillon de personnes sur les questions posées.

Contrairement à l’entretien ou à l’observation, le questionnaire ne permet pas une étude approfondie des causes d’un phénomène. Il ne permet de chiffrer une réalité qu’en interrogeant les personnes touchées ou proches du phénomène étudié.

ARTICLES LIÉS