Comment faire pour immatriculer une société ?

L’enregistrement de l’entreprise auprès du RCS

A voir aussi : Comment répartir les parts d'une entreprise ?

Ce n’est qu’une fois enregistrée que l’entreprise pourra jouir de la personnalité juridique. Toutefois, l’enregistrement implique l’exécution des procédures dans un centre de formalités commerciales (CFE), à moins que vous ne décidiez d’enregistrer votre entreprise en ligne est la dernière étape du processus de démarrage d’une entreprise. En fait, l’enregistrement complète le processus de création donnant à l’entreprise une existence légale. Par conséquent, il n’est possible d’enregistrer un statut qu’après la rédaction, la signature et l’enregistrement des articles auprès du service fiscal. Encore une fois, l’enregistrement a lieu après avoir inséré l’annonce de l’incorporation de la société dans un journal juridique des annonces (JAL). .

Contenu

I/Comment obtenir l’enregistrement d’une seule propriété ? II/ Procéder à l’enregistrement de la sociétéIII/ Effets de

A lire en complément : Comment faire une facture certifiée conforme ?

inscription I/Comment obtenir l’enregistrement d’une propriété exclusive ?

L’obtention d’un enregistrement de propriété exclusive nécessite une action devant le CFE compétent. En outre, il convient de noter que ces étapes doivent être terminées dans les 15 jours suivant le début de l’activité. Toutefois, il est possible de soumettre le fichier journal le mois précédant le début de l’activité.

La demande d’enregistrement d’un entrepreneur individuel se fait à l’aide d’un formulaire P0. Ce formulaire est disponible en plusieurs exemplaires en fonction de l’activité exercée par l’entrepreneur. Par conséquent, l’enregistrement d’une société de négoce se fera en remplissant un formulaire P0 CMB. Encore une fois, ce formulaire comprend une deuxième version destinée aux micro-entrepreneurs.

En plus du formulaire rempli, un ensemble de pièces justificatives doit être joint, y compris :

  • Une copie d’un document de identité ;
  • documente les fonctions relatives à l’état matrimonial de l’entrepreneur, y compris une copie du contrat de mariage ou un certificat d’information pour le conjoint marié de la communauté ;
  • Une éventuelle déclaration de saisie difficile à réaliser ;
  • les documents justificatifs et les autorisations permettant l’exercice de l’activité proposée ;
  • Documents relatifs à une assistance éventuelle au chômeur qui initie ou assume le contrôle d’une entreprise (ACCRE).

En outre, si l’entrepreneur mène des activités commerciales sous la forme de LIRL, l’entrepreneur doit joindre une copie de l’état de répartition de l’actif.

L’achèvement de ces procédures entraînera des frais d’enregistrement de la société de 26,68 euros.

II/ Procéder à l’enregistrement de la société

Une fois la phase de création terminée, il est possible de demander l’enregistrement de l’entreprise. Cette demande d’enregistrement est peut être fait à tout moment. Il n’y a pas de limite de temps pour la date de dépôt d’une demande d’enregistrement. Cependant, l’enregistrement de la société ne doit pas être retardé trop longtemps, car la société est conditionnée à l’obtention de sa personnalité juridique. L’achèvement de ces procédures peut être délégué, notamment en enregistrant votre entreprise en ligne .

A) Comment une entreprise française s’enregistre-t-elle ?

1- Établissement du dossier de demande d’enregistrement de la société

Une fois toutes les procédures de création terminées, enregistrez l’entreprise. En ce qui concerne les biens exclusifs, l’enregistrement de la société nécessite de remplir un formulaire : formulaire M0. Encore une fois, le formulaire est disponible en plusieurs versions en fonction de la forme sociale de la société à enregistrer. Par conséquent, l’enregistrement d’une société civile impliquera l’achèvement le formulaire M0 spécifique à cette forme sociale. Encore une fois, le formulaire connaît un formulaire destiné à LLC et un autre pour d’autres formes sociales.

En plus du formulaire M0, une série de documents et autres pièces justificatives doivent être joints au fichier journal. Par conséquent, il sera nécessaire de réaliser, en particulier :

  • Une copie des statuts ;
  • Une copie du certificat de publication dans un JAL ;
  • Le rapport éventuel du commissaire aux contributions, dans le cas de contributions en nature ;
  • les pièces justificatives éventuelles et les autorisations nécessaires à l’exécution de l’activité proposée ;
  • Approbation de l’honneur de ne pas condamner les dirigeants ;
  • Des copies des documents d’identification des agents ;
  • Toute demande d’ACCRE ;

En outre, hormis le cas de la société civile, il sera nécessaire de présenter un certificat de dépôt du capital social.

2- Enregistrement du

entreprise Une fois le dossier rempli, il doit être soumis au CFE, une fois qu’un reçu de soumission a été reçu. Cette caution est accompagnée d’un coût de 41,50 euros. L’EFC effectuera un audit formel des éléments du dossier avant de le transmettre aux organisations auxquelles la création d’une entreprise sera annoncée. Enfin, la société s’inscrira auprès du RCS, qui sera inséré dans le BODACC.

Toutefois, si le fichier journal est incomplet, l’enregistrement peut refuser d’enregistrer la société. Dans ce cas, les agents doivent remplir le dossier d’enregistrement dans les 15 jours suivant la date de dépôt. La régularisation permettra d’effectuer l’enregistrement de la société .

B) Comment puis-je enregistrer une entreprise étrangère ?

Une société étrangère peut ouvrir une succursale ou une filiale sur le territoire français. Cette entreprise devra s’inscrire dans l’annuaire SIRENE. Pour cela, il sera il est nécessaire d’envoyer un dossier d’enregistrement au CFE compétent en fonction de la nature de son activité.

Toutefois, si la société étrangère n’a pas d’établissement en France mais y emploie des employés, elle devra s’enregistrer auprès du Centre national des entreprises étrangères (CNFE). Une fois de plus, si la société étrangère n’a pas d’établissement ou d’employé en France, mais n’effectue pas de transactions imposables, vous devrez vous enregistrer auprès du Service fiscal des sociétés étrangères (SIEE). Cet enregistrement est effectué par le biais d’un formulaire cerfa 1984-SD.

En outre, il convient de noter que, dans le cas de la création d’une filiale en France, elle entraînera la création d’une nouvelle société française. Par conséquent, vous devrez vous inscrire dans des conditions normales et ne serez pas une société étrangère enregistrée en France.

C) Comment puis-je obtenir le nouvel enregistrement d’une entreprise annulée ?

Certaines circonstances peuvent amener le Registre à poursuivre annulation d’une société enregistrée au SCR . Il s’agit d’une mesure lourde pour l’entrepreneur. L’annulation est une mesure administrative qui n’est pas exécutoire contre des tiers, ce qui signifie que l’entreprise reste liée par toutes ses obligations, y compris les impôts et les obligations sociales.

Toutefois, dans ces cas, il peut être possible d’obtenir le nouvel enregistrement de la société annulée . En fait, si l’annulation a été faite il y a moins de 6 mois, il est possible de déposer une requête auprès du juge de surveillance du SCR. Le juge décide de la contestation de témoigner et, s’il le juge justifié, supprimer la référence à l’annulation d’office.

Toutefois, si l’annulation a eu lieu il y a plus de 6 mois, la seule possibilité sera de réenregistrer la société en soumettant un dossier d’enregistrement auprès du CFE compétent. Cette demande de nouvel enregistrement comprendra tous les éléments du demande d’enregistrement originale.

III/ Effets de l’enregistrement

Qu’est-ce que le registre des entreprises ? Le numéro d’enregistrement d’une société figure sur la déclaration K (pour un commerçant individuel) ou Kbis (pour une entreprise). Il s’agit d’une identification alphanumérique composée de trois éléments alignés entre eux. Ainsi, le numéro d’enregistrement d’une société correspond à l’entrée « RCS », suivie de la mention de la ville d’enregistrement et, enfin, de la mention du numéro SIREN de l’entreprise.

Ce n’est qu’une fois que l’entreprise est enregistrée auprès du SCR qu’elle obtient la personnalité juridique. À partir de ce moment, l’enregistrement a tous ses effets.

A) Les effets fiscaux de l’enregistrement de l’entreprise

L’enregistrement de l’entreprise la rendra responsable de l’évaluation immobilière de l’entreprise (CFE). Toutefois, le CFE n’est expiré que par les entreprises opérant sur 1 Janvier de l’année. Ainsi, les nouvelles entreprises créées au cours de l’année n’ont pas à annuler le CEF au cours de sa première année d’exploitation. Toutefois, ils sont responsables dans des conditions normales à compter du 1er janvier de l’année suivant leur enregistrement.

En outre, si la société enregistrée est assujettie à l’impôt sur les sociétés (IS), elle peut ne pas bénéficier pleinement du taux réduit de 15 %. Ce taux s’applique aux bénéfices imposables jusqu’à la limite de 38 120€ par période de 12 mois. Cela signifie que la société enregistrée au cours de l’année bénéficiera du taux réduit proportionnellement au nombre de mois du premier exercice financier.

B) Effets sociaux de l’enregistrement de l’entreprise

Dès l’enregistrement de l’entreprise, les régimes sociaux spécifiques des dirigeants s’appliquent. Ainsi, le directeur majoritaire d’une LLC ou d’une EURL, à partir de l’enregistrement d’une société , qui est affilié au système de sécurité sociale des travailleurs indépendants.

De même, c’est d’après le dossier que le président d’un SAS, ou l’administrateur minoritaire d’une SARL, sera affilié au système général de sécurité sociale.

Enregistrez votre entreprise en quelques clics !

ARTICLES LIÉS