breaking news

M. Mourad Lakech, Directeur associé d’ACTORIA Tunisie et Maroc

janvier 22nd, 2019 | by admin
M. Mourad Lakech,  Directeur associé d’ACTORIA  Tunisie et Maroc
Economie
0

ACTORIA International, leader de la transmission d’entreprise de taille moyenne, s’est implanté en Tunisie, en avril dernier.

Cette implantation vient à point nommé puisque le “devoir“ de réussir une transmission familiale ou non familiale s’impose, aujourd’hui, en Tunisie. Et tout porte à croire qu’il va s’accentuer dans les années à venir. L’entretien avec M. Mourad Lakech, Directeur associé d’ACTORIA Tunisie et Maroc. 

La Revue de l’Entreprise :

Vous êtes à la fois Directeur associé d’ACTORIA International au Maroc et en Tunisie. Par quoi s’explique le boom que votre cabinet a connu au Maroc ?

M. Mourad Lakech :

Il est vrai qu’au Maroc, la réaction positive du marché de la transmission d’entreprises face à notre structure, était et demeure encore impressionnante et même enthousiasmante pour nous. 

Pas un jour ne passe sans que l’on vienne nous proposer un mandat de vente. C’est d’ailleurs pourquoi nous sommes obligés d’être sélectifs. J’aimerais bien rappeler qu’ACTORIA a un positionnement international et qu’il est le seul Bureau européen spécialisé dans la transmission d’entreprise à s’être implanté au Maroc.

Cette implantation au Maroc ainsi que celle de la Tunisie sont porteuses d’avantages importants pour les clients qui viennent nous voir. 

Ces cédants toucheront à travers  ACTORIA  le marché international. Ils découvrent une structure indépendante au service des PME-PMI, dans le strict respect des règles de confidentialité et d’éthique ; une approche globale des techniques de transmission, de fusions-acquisitions, une implication et un apport réel dans la pérennisation des entreprises.

La Revue de l’Entreprise :

Vous opérez dans le petit cercle des spécialistes de la transmission d’entreprise. Combien chaque opération peut-elle durer ?

M. Mourad Lakech :

Nous avons pour vocation de participer, sous mandat, à des opérations de transmission qui devraient aboutir à la pérennisation des entreprises et à leur expansion. Chaque opération s’étale sur une période qui varie entre 9 et 18 mois. Nous sommes soucieux des conditions qui devraient favoriser sa réussite ; loin de tout soupçon de spéculation.

D’ailleurs, nous pensons que les mesures règlementaires ou fiscales devraient être au cœur du dispositif d’aide à la survie des PME, essentielles à notre tissu économique et qui constituent la colonne vertébrale de l’économie.

 La Revue de l’Entreprise :

La base des données des repreneurs-investisseurs ne cesse de s’élargir. Par quoi peut-on expliquer une telle performance ?

M. Mourad Lakech :

Elle s’explique par le capital confiance qu’ACTORIA International a pu entretenir au fil des ans. C’est grâce à cette confiance par la quelle se distinguent les relations entre les investisseurs et notre groupe parmi d’autres facteurs aussi importants déjà cités que ce dernier a pu réaliser en dix huit ans 435 opérations, soit deux transmissions par mois, selon les règles de l’art, les règles fondamentales qui gouvernent ce type d’activité à forte valeur servicielle. 

Maximiser la performance de nos prestations nous incite à recruter des consultants séniors pour la filiale tunisienne.

ACTORIA Tunisie aura une équipe opérationnelle qui pourra s’appuyer sur le réseau de la maison mère implantée dans de nombreux pays.

Nous sommes sûrs que le marché de la transmission d’entreprise en Tunisie s’alimente de plus en plus, dans les années à venir, par les départs des fondateurs à la retraite et les successions des patrons autodidactes des années 70-80. 

Leurs résultats satisfaisants et leur futur radieux font de ces entreprises des “mariées“ attrayantes pour des investisseurs-repreneurs compétents et professionnels. Nous allons les accompagner dans leur évaluation, la recherche de repreneurs et les aider à réunir les fonds propres nécessaires à des montages financiers élaborés et personnalisés. 

Laisser un commentaire