breaking news

Le Parc d’Activités Economiques de Bizerte

janvier 22nd, 2019 | by admin
Le Parc d’Activités Economiques de Bizerte
Economie
0

En Octobre 2018, le Parc d’Activités Economiques de Bizerte a fêté son 25ème anniversaire.

En 25 ans d’existence, que de chemin parcouru.

Aujourd’hui, il fait figure de modèle incontesté en tant que site d’accueil d’entreprises orientées vers le marché mondial.

Ses liens organiques avec le Port de Bizerte-Menzel Bourguiba pourraient se consolider avec le développement futur d’un Terminal à conteurs et la création d’un poste Ro-PAX à Zarzouna.

Créé en 1993 dans le cadre de la stratégie nationale visant à drainer un vrai courant d’investissements directs étrangers et à développer nos exportations, principal moteur de la croissance, le Parc d’Activités Economiques de Bizerte est au centre du dispositif d’intégration de la Tunisie dans l’économie mondiale. Il maintient le cap en contribuant à relever d’une manière tangible le défi économique que doit affronter notre pays : accroître la valeur potentielle de ce que ses citoyens peuvent ajouter à l’économie mondiale, en développant leurs compétences et en leur donnant davantage de moyens d’exploiter leurs aptitudes sur le marché mondial.

Le PAEB s’étale sur 81 hectares répartis sur trois sites : celui de Bizerte et ceux de Menzel Bourguiba. Il a été plébiscité par 65 entreprises de différentes nationalités opérant dans les industries mécaniques, électriques et électroniques, l’industrie du yachting, les industries pharmaceutiques, la plasturgie, le textile-habillement.

« Ces entreprises de qualité, identifiées à travers les valeurs aux quelles elles croient et le respect d’une éthique rigoureuse, sont des internationalisations qui disposent de plans de développement et de réinvestissements. Elles ont généré en 2017 un chiffre d’affaires totalement à l’export de plus de 700 millions de dinars », explique Mme Fatma Thabet Chiboub, CEO du PAEB. Depuis 2016, ces entreprises enregistrent une hausse de leurs exportations de plus de 15%. Leurs investissements dans des projets d’extension sont également évolutifs. Un signe éloquent de satisfaction face aux résultats de leur expérience sur ce site. 

Ces entreprises qui sont imprégnées des règles du marché mondial emploient 4300 personnes et font appel à 300 recrues additionnelles chaque année. Leur taux d’encadrement est important (25%), au dessus de la moyenne nationale ; le management est assuré, pour la plupart, par des compétences tunisiennes. Et, situées résolument dans une démarche de progrès continu, elles ne cessent d’offrir de réelles opportunités d’intégration au paysage industriel et serviciel de la région. 

Un site d’implantation au standard international

« Le choix de notre site d’implantation ne doit rien au hasard. Il traduit réellement une décision prise par ces investisseurs à la lumière de critères de choix objectifs : l’existence d’un bassin d’emploi, riche en compétences et en qualifications, sa position stratégique au cœur de la Méditerranée sur les autoroutes de la mer, l’existence d’une base industrielle mature, et d’une tradition industrielle ancrée dans l’histoire de la région, l’ouverture de celle-ci sur l’Europe, l’Afrique, le Maghreb arabe et le Moyen-Orient, et sa proximité de la capitale et de l’Aéroport Tunis-Carthage, estime Mme Thabet. 

Et d’ajouter : « Notre site se hisse au sommet du palmarès des zones d’implantation, traduisant ainsi la satisfaction totale des entreprises hébergées qui y trouvent les principaux facteurs de leur expansion économique : la qualification du personnel, sa productivité et la rentabilité, sans les quelles elles ne pourraient guère prendre de l’avance dans la compétition mondiale».

C’est d’ailleurs pourquoi des investisseurs qui avaient des sites de production en dehors du Parc ont décidé de l’intégrer et la Société de Développement et d’Exploitation du PAEB compare ses performances en se référant non pas aux acteurs du pays mais plutôt aux Parcs d’Affaires de nouvelle génération et de renommée mondiale.

Un accompagnement

 de haute qualité

Réponse parfaite aux nouveaux besoins des entreprises, le PAEB est aussi l’expression d’une exigence constante de qualité qui sous-tend un processus d’amélioration continue. Ainsi, la Société de Développement et d’Exploitation du Parc, déjà promoteur et aménageur, est gestionnaire et animateur de cet espace de production industrielle. « L’investisseur intéressé par notre site vient nous voir muni d’une copie de son passeport. Tout le reste est à la charge de nos services d’accompagnement, souligne la CEO de la Société de Développement et d’Exploitation du Parc.

En effet, étant à l’ère du nouveau Concept de Parc d’Activités économiques, la Société d’Exploitation joue à fond la carte du SERVICE DE QUALITE. Son équipe soudée, tout naturellement portée à l’action, inscrit ses valeurs (honnêteté, rigueur, sérieux, travail bien fait, remise en question permanente) dans des principes d’action pour mieux répondre aux attentes des investisseurs et anticiper leurs besoins. Des spécialistes qui font assaut d’imagination pour proposer des formules d’assistance sur mesure ; sachant qu’une entreprise n’a pas besoin seulement de mètres carrés ; mais de mètres carrés qui fonctionnent et ouvrent la voie à la création de richesses.

La société offre : 

– Des produits immobiliers diversifiés pour une implantation réussie ; avec un aménagement et une infrastructure de haute qualité ;  

– Des services complets : parmi les services systématiquement intégrés, on trouve toutes les formalités administratives (celles de la constitution et de l’implantation, l’assistance au recrutement du personnel, l’assistance technique pendant et après les travaux de construction du bâtiment industriel,…). A cela s’ajoute une présence des Bureaux de la Douane aux entrées des sites.

– Une animation permanente: elle portera sur les interfaces avec les différentes autorités publiques au cas où un problème de communication apparaîtrait avant qu’il ne se transforme en conflit ; 

– La sécurité des deux sites avec un contrôle d’accès bien organisé et sans faille.

Savoir accompagner le développement des entreprises du Parc et anticiper sur le devenir : telle est la vocation de la Société de Développement et d’Exploitation face aux enjeux économiques. 

L’interaction Port- PAEB

Les liens physiques et spacieux entre le PAEB et le Port de la région sont appréhendés par une partie de ses implantations : 

– Tunisia SiderAlba opérant dans la tôlerie et la galvanisation et la Société Tunisie Sucre qui disposent de quais spécialisés ; 

– Et neuf entreprises qui développent leurs activités dans la construction navale sur la niche de fabrication des bateaux de plaisance et qui ont besoin d’une ouverture maritime pour la mise à l’eau de leurs bateaux. Toutefois, l’importation et l’acheminement du PET Coke vers les cimenteries provoquent une nuisance environnementale qui agace les entreprises du Parc et plus particulièrement celle opérant dans l’industrie pharmaceutique où l’exigence de salles blanches s’impose incontestablement. 

Aujourd’hui, le trafic de marchandises émanant du Parc, à l’import et à l’export, est acheminé via les Ports de Radès et de Sousse. 

Le Projet d’extension du Port de Bizerte qui prévoit la création d’un nouveau Terminal à conteneurs et le projet de création d’un Poste Ro-PAX pour le trafic routier sont à mettre en perspective des considérations d’ordre territoriale pour faire face aux défis de développement et de concurrence entre les agglomérations désireuses d’attirer de plus en plus d’IDE.

L’extension du Port et le développement de ses services maritimes créeront, certainement, un environnement propice au développement des affaires et à l’optimisation des coûts.

Une réussite industrielle et financière éclatante

Il est fort réjouissant de savoir que les entreprises du PAEB mettent en place des stratégies d’investissement à long terme ; ce qui prouve que la rentabilité de l’investissement est satisfaisante. Si sept cents millions d’investissements génèrent chaque année, d’une manière perpétuelle sept cents millions d’exportations, c’est que le taux de rentabilité interne de l’investissement induit une forte espérance de profit. Celui-ci, réalisé hier, est l’investissement d’aujourd’hui et les emplois de demain. Trois cents nouveaux emplois sont créés chaque année, soit un nouvel emploi par jour.

Le PAEB est une réussite éclatante qu’il faut consolider en tant que locomotive de transfert de savoir-faire, de technologies et de compétences, un levier de développement et de croissance. L’originalité de son concept se trouve dans son ampleur, au cœur de la mondialisation de l’économie du pays.

Un beau « concentré » d’industries qui permet à la Tunisie de faire de la mondialisation une opportunité à saisir au lieu d’en subir les conséquences désastreuses.

Laisser un commentaire